Période de forte demande, délai de livraison plus long qu'à l'habituel

La Jamais Contente

Publié par Model Sport le

La Jamais Contente

Vous souhaitez connaitre l'histoire de la Jamais Contente ? Pourquoi a-t-elle ce drôle de nom ? Qui est son créateur ?

Bonjour à tous, ici Model Sport, préparateur et accessoiriste pour la marque révolutionnaire Tesla !

La Jamais Contente est la première voiture, qui plus est électrique, à avoir franchi la barre symbolique des 100 km/h, en 1899 ! Cette automobile et son créateur ont des histoires absolument folles.

Dans cet article, nous allons voir :

  • L'histoire passionnante de cette voiture électrique
  • La conception en détail de ce véhicule
  • Pourquoi les électriques n'ont pas été développés

En finissant votre lecture, vous connaitrez tout de cette voiture et vous découvrirez la raison pour laquelle le thermique a envahi le marché.

En avant !!!

Histoire de la Jamais Contente

Commençons par voir les prémisses de cette voiture qui a plus de 100 ans !

Nous allons voir les points cruciaux qui ont donné naissance à cette histoire.

Qui a inventé la Jamais Contente ?

Il s'agit de Monsieur Camille Jenatzy, d'origine Belge. Il s'intéresse à la propulsion électrique automobile et l'étudie dès la sortie de ses études d'ingénieur en électricité.

Cette idée de construire une voiture de course (oui oui, à l'époque elle aurait pu avoir la mention "sport") lui est surement venue au lendemain de l'une des courses de côte dont il participait. 

Et oui, c'était les prémisses de la course automobile, en 1898, la course de côte de Canteloup-le-vignes était déjà e des amateurs de vitesse.

Monsieur Jenatzy était le fils de Constantin Jenatzy, un fabricant de produits en caoutchouc, dont des pneus. Pour l'époque, c'était un réel avantage d'avoir ce genre de fabricant pour père, et d'ailleurs, nous verrons par la suite, notamment avec Michelin, que c'était vraiment le début de l'automobile !

Le pilote et ingénieur Camille, réputé pour ses exploits, surnommé "le Diable rouge" créé sa propre entreprise, appelée la "Compagnie Générale des Transports Automobiles" et fabrique les premiers fiacres (des sortes de charrettes) de Paris. 

Il croit tellement aux transports électrifiés qu'il fait fabriquer des fiacres électriques.

Pourquoi le nom de "La Jamais Contente" ?

Pourquoi le nom de la jamais contente

Une question souvent posée quand on découvre l'histoire de cette voiture.

Dès que j'écris quelques lignes sur cette voiture, j'aime à penser à tous ces maris qui se disent en secret "tiens, cette voiture s'appelle comme ma femme".

Il n'y a aucune certitude sur le choix de ce nom, seulement des suppositions.

La première vient du fait que ce nom vient de Camille Jenatzy lui-même qui n'aurait pu se contenter d'un résultat passable ou déjà vu, il voulait absolument franchir cette barrière symbolique des 100 km/h et ainsi battre un record de vitesse extraordinaire pour l'époque.

D'autres disent que ce nom vient de sa femme, en l'honneur de l'homme qui veut toujours aller plus loin, plus vite, toujours faire mieux. En sommes, un homme jamais content de lui.

En toute ironie, en voyant la photo de dessus prise avec sa femme à côté, et l'expression des visages, je pense savoir au final pourquoi il l'a appelée "la Jamais Contente"... Peut-être pour coller avec l'ambiance générale.

Date de création de La Jamais Contente 

Une chose absolument folle avant de vous annoncer la date, cette voiture est sans doute la première automobile de course du monde ! Spécialement créé pour la course. 

Nous pouvons dire que l'émergence de l'idée de cette voiture est née en 1898, mais la première apparition sur les routes et notamment pour le record de vitesse est le 01 Mai 1899 (apparemment certaines sources parlent du 29 Avril de cette même année, bref nous sommes plus à 2 jours près). Les premiers essais se déroulaient apparemment en Janvier 1899.

Cette finalisation du projet semble être super rapide pour l'époque, et comment !

Rappelez-vous qu'en 1899, c'était le "far-west" ! Vous pouviez sortir un engin roulant fabriqué de toute pièce de votre garage et rouler à plus de 100 km/h dans les rues de la Belgique, personne n'aller vous arrêter pour contrôler la conformité de vos clignotants (qui n'existaient pas).

 

Qu'est ce que La Jamais Contente ?

Qu'est ce que la jamais contente

Regardons désormais comment était construite cette voiture.

Cela explique pourquoi la première voiture à remporter ce record de vitesse était électrique.

Quel est le premier véhicule de l'histoire à avoir franchi la barre des 100 km heure ?

La Jamais Contente !

Il faut savoir qu'à ce temps-là, Jenatzy se tirait la bourre avec un autre pilote déterminé, qui est le comte de Chasseloup-Laubat.

Le record des voitures à pétrole était de 62 km/h (bouuuu la honte), Chasseloup-Laubat avait lui aussi choisi la solution électrique avec une Jeantaud de 36 ch.

Le premier record du monde obtenu par ce dernier était 70 km/h, pour ensuite se faire battre par Jenatzy le 27 Janvier avec ses 80 km/h.

Chasseloup-Laubat reprit le record avec le "torpilleur" de Jentaud et ses 94 km/h, la Jamais Contente prendra ensuite l'avantage avec une vitesse record de 105,88 km/h.

Quel type de moteur équipait la première voiture capable de franchir les 100 km/h ?

Moteur de la jamais contente

La disposition des moteurs était vraiment efficace :

Deux moteurs de marque Postel-Vianay de 50 kW chacun étaient disposés derrière les deux roues arrière, actionné par une transmission par chaîne sur les premières version et en direct sur l'axe des roues sur les dernières.

Un moteur produisait à lui seul 67 ch (50 ch pour les premières). Les deux combinés arrivaient à 100 ch, régulés par un système qui permettait de passer les moteurs de série au parallèle avec 6 positions. Ainsi, la voiture avait 6 allures de conduite, mais entre nous, oublier le confort de conduite.

Dire qu'aujourd'hui on se plaint d'entendre un bruit en dessous de notre siège, en 1899, c'était quand il n'y avait plus de bruit que l'on s'inquiétait.

Pour en revenir à Monsieur Postel-Vianay, on lui doit en plus de la motorisation de cette voiture électrique, la création de la "Société Française des Électriciens", la création de l'une des écoles les plus prestigieuses de France : "Supélec", la motorisation du Tramway de Versailles et la distribution de la marque Thomson en France.

Autonomie de La Jamais Contente

Le véhicule était alimenté par des accumulateurs rechargeables au plomb de marque Fulmen (un fabricant de batteries de ce temps-là).

Pour composer cette batterie, il fallait en tout et pour tout 100 éléments de 2v, pour un poids total d'un peu plus de 700 kilos. La majore partie de la voiture était remplie par ces éléments.

On pourrait penser que l'autonomie serait faible avec une telle technologie, mais il a été avéré que Jenatzy arrivait à rouler pendant 45 min à l'allure de 80 - 90 km/h. Ce qui représente une autonomie de 60 à 68 kilomètres, déjà pas mal pour cette époque !

Une chose qui rappelle un certain constructeur, la carrosserie était entièrement en aluminium afin d'alléger la voiture.

Le rapport avec Michelin

La Jamais Contente était chaussée avec quatre pneus Michelin absolument identiques (rare à cette époque). 

Fondée à Clermont Ferand par les frères André et Edouard Michelin, cette marque de pneumatique mérite sa partie dans l'histoire de cette voiture, car sans elle, ce record n'aurait pu voir le jour :

En 1891, Édouard déposa le premier Brevet d'un pneu démontable avec une chambre à air pour des bicyclettes. Une révolution à cette époque en rendant le démontage et la réparation d'un pneu beaucoup plus rapide et simple (il fallait 3 heures auparavant pour changer un pneu).

En 1892, l'invention arrive petit à petit dans les magasins suite à une course appelée la "course aux clous", où les frères avaient volontairement dispersé des clous sur la piste pour démontrer l'efficacité de leur nouveau pneu.

Le succès immédiat envahit le domaine de l'automobile dans la même année en équipant les fiacres. En 1898, le symbole mythique du Bibendum, une représentation d'une pile de pneus en bonhomme fut nait.

C'est grâce à la "légèreté" et la tenue de ces pneus que la Jamais Contente à pu tenir ce record.

 

Qui a inventé la voiture électrique ?

Remontons un plus en arrière pour connaitre le tout début de l'automobile électrique.

On se demande pourquoi aujourd'hui nous avons pris le chemin de la thermique.

Quelle est la première voiture électrique ?

La première voiture électrique

Cette voiture, qui selon absolument toutes les sources ressemblait plutôt à une carriole électrifiée, a été construite par Robert Anderson.

Aucun nom ne ressort des écritures concernant ce véhicule, mais en cherchant un peu en dehors des sentiers battus, nous avons déniché une des rares photos de cette carriole.

À gauche une photo avec le créateur, à droite la même voiture stockée dans le garage d'un collectionneur !

Quand a été créée la première voiture électrique

Le départ de la voiture électrique a commencé entre 1832 et 1839 avec notre écossais du nom de Robert Anderson.

Puis, ce fut au tour de l'Américain Thomas Davenport de produire un engin motorisé par un système électrique. 

Beaucoup d'autres prototypes ont vu le jour et ce qu'il y a de plus fou à réaliser en ce moment, c'est que la première voiture était électrique. Le moteur à essence n'a était exploité qu'à la toute fin du 19e siècle.

Et justement, pendant cette période, à la dernière décennie du 19e, la voiture électrique connut un fort succès auprès de la population de tout pays, notamment en France !

Pourquoi les voitures électriques n'ont pas été développées

Ahah ! La question à 100 milliards de milliards de tonnes de dioxyde de carbone !

Et bien l'arrivée du moteur essence équipant les voitures à quatre roues est apparue à la toute fin du 19e siècle. Cette voiture avait un avantage que n'avaient pas encore les voitures électriques, l'autonomie.

Et pourtant, les voitures électriques ont bataillé ferme, car elles étaient (déjà) beaucoup moins bruyantes, beaucoup plus propres et plus puissantes (ça n'a pas changé aujourd'hui, on peut leur rajouter la fiabilité aussi).

Mais regardez comme les voitures électriques ont évolué depuis que Tesla à mis un coup de pied dans la fourmilière de l'industrie automobile, imaginez ce que serait cette technologie si elle n'avait pas été abandonnée à cette époque.

Un dernier point important, la voiture thermique mettait en avant un autre avantage non négligeable pour les multinationales, le monopole et la dépendance au pétrole. Pas de pétrole, pas de voiture... Essayez d'avoir un tel contrôle début 1900 avec l'électricité presque rependue dans tous les foyers.

La première fabrication en série de véhicule fut thermique avec la Ford Model T en 1908, le reste est de l'histoire, nous avons pris le mauvais chemin.

 

Représentez la voiture électrique d'aujourd'hui 

C'est la fin de cet article, vous connaissez l'histoire de cette folle invention !

Aujourd'hui, une nouvelle marque fait beaucoup parler d'elle dans exactement le même domaine :

 casquette tesla

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.