Livraison Offerte dès 150€ d'achat !

La carrière de JB Straubel, le cofondateur de Tesla

Publié par Model Sport le

La carrière de JB Straubel, le cofondateur de Tesla

Qui est l'homme d'affaire JB Straubel ? Après son implication dans la marque Tesla, quel tournant à pris sa carrière ?

Bonjour à tous, ici une nouvelle chronique de Model Sport !

Vous allez découvrir :

  • Son implication dans Tesla
  • Ses projets autour des nouvelles technologies
  • Son engagement écologique

Alors que Tesla aura permis au travail de JB Straubel d’être mis en lumière, l’homme d’affaires a tout de même mené à bien d’autres grands projets :

 

L’implication de JB Straubel dans l’écologie

JB Straubel est en premier connu pour ses inventions et celles-ci sont toutes en lien avec la durabilité environnementale.

Tout au long de sa vie, il va chercher à créer de nouvelles technologies et des concepts inédits, notamment dans l’industrie automobile, en faveur d’une transition vers des énergies plus propres.

Les engagements pour l’environnement de JB Straubel

porsche-944-jb-straubel

Depuis toujours, JB Straubel est fasciné par les sciences. Très tôt dans sa vie, il se rend compte de l’importance de nos actions sur la planète et décide de trouver comment révolutionner le monde de l’industrie pour le rendre plus durable.

Toute sa carrière va donc être tournée vers les nouvelles technologies, mais aussi sur comment en profiter sans gaspiller nos précieuses ressources naturelles. JB Straubel est passionné par l’innovation, mais son engagement montre bien qu’il est possible de prendre en considération la planète tout en faisant preuve de modernité.

Après des études à l’université de Stanford et deux diplômes scientifiques et d’ingénierie en poche, JB Straubel se lance très vite dans l’entreprenariat. Avant de créer sa propre entreprise, et avant même d’obtenir son dernier diplôme, il travaille pendant une courte année en tant qu’ingénieur dans une entreprise automobile.

Poussé par sa passion et par sa curiosité, il fabriquera en 2000 lui même une voiture électrique sur une base de Porsche 944. Le chargeur, le contrôleur et le système de refroidissement sont entièrement conçu par lui-même, pour délivrer une puissance de 368ch !

Volacom, le début de la carrière de JB Straubel

Scaled-Composites-jb-straubel

En 2002, JB Straubel collabore avec Harold Rosen, un ingénieur électrique américain, et travaille au sein de l’entreprise Volacom. Les deux se connaissent déjà puisque Harold Rosen est le créateur de Rosen Motors et que JB Straubel y travaillait en 1997 en tant qu’ingénieur avant même de finir ses études.

Il est également directeur technique à Volacom et son rôle était de participer à la création d’une plateforme d’avion alimentée par une toute nouvelle centrale électrique elle-même utilisant de l’hydrogène. Ce projet est conçu en collaboration avec Burt Rutan, le fondateur de Scaled Composites, une entreprise spécialisée dans le développement de matériel aérospatial (un exemple vous est donné sur l'image juste au dessus, avec le Proteus).

Lors de ce projet, JB Straubel va pouvoir participer à l’élaboration et à la création d’un concept inédit sur la propulsion hybride dont l’endurance est de longue durée. Cette nouvelle technologie brevetée peut notamment permettre à un véhicule lourd d’avancer grâce à de l’énergie fossile combinée à de l’électricité. Elle sera directement achetée par Boeing !

Ainsi, dès le début de sa carrière, JB Straubel va s’intéresser à l’électricité et essayer de trouver comment l’utiliser à bon escient ou en complément d’une autre énergie pour en réduire l’impact sur notre planète.

La création de la Straubel Foundation

Alors qu’ils se sont connus quand ils travaillaient tous les deux chez Tesla, JB Straubel et sa femme Boryana vont créer la Straubel Foundation en 2015. L’objectif principal est d’accélérer la transition environnementale en faisant la promotion d’initiatives en faveur de la durabilité environnementale.

Boryana Straubel est la responsabledes ressources humaines, mais aussi la directrice générale, tandis que son mari est en charge de tous les aspects techniques de la fondation. Malheureusement, sa femme sera tuée dans un accident de vélo en 2021, ce qui n’empêchera pas JB Straubel de continuer avec ses associés de faire vivre la Straubel Foundation.

Aujourd’hui, la fondation poursuit son programme d’investissement en soutenant les entrepreneurs engagés dans l’écologie. Les sciences, l’ingénierie et l’innovation sociale sont les trois grands axes concernés par les projets financés chaque année. Une bourse est attribuée aux créateurs, entrepreneurs et entreprises qui en sont à l’origine pour qu’ils puissent continuer de mener à bien leurs projets.

La Straubel Foundation soutient également les jeunes en leur permettant de poursuivre leurs études. Elle prend aussi part à des initiatives au sein de plusieurs universités et intervient pour informer et communiquer sur les actualités de la fondation.

Ses interventions au sujet de la durabilité environnementale

À plusieurs reprises, JB Straubel va partager son savoir lors de conférences publiques ou privées. À l'Université de Stanford en 2007, là où il a lui-même étudié, il va faire une intervention sur l’énergie du nom de «Clean, Secure, and Efficient Energy».

Il entretient un lien étroit avec son université puisqu’il sera aussi mis à l’honneur dans le Stanford Alumni EDAY en 2008 et son parcours chez Tesla sera également présenté dans le Stanford Magazine la même année.

Toujours en 2008, JB Straubel est nommé «Inventeur de l’année» par la revue créée par le MIT, le célèbre Institut de technologie du Massachusetts spécialisée dans la recherche et les nouvelles technologies. Il interviendra la même année dans cette université lors d’une conférence à propos du réseau de transport à Boston et sur comment le rendre plus durable et respectueux de la planète.

Depuis, d’autres interventions ont pu mettre en lumière son savoir et surtout inspirer les autres inventeurs du monde entier. Il va notamment avoir la possibilité de s’exprimer grâce à sa nouvelle entreprise créée en 2017 !

 

Qui a fondé Tesla ?

Dès que l’on commence à s’intéresser à la carrière de JB Straubel, l’entreprise Tesla fait vite son apparition dans les articles à son sujet.

Pour cause, il a un rôle important dans son développement en tant que directeur technique et consultant.

Les créateurs de Tesla

créateur tesla straubel

Malgré que le premier nom qui nous vienne en tête quand on pense à Tesla soit celui de Elon Musk, en réalité ce sont Martin Eberhard et Marc Tarpenning qui en sont les fondateurs. Leur objectif est d’innover dans le secteur de l’automobile, notamment en proposant des pièces détachées d’une technologie inédite et unique.

Ce n’est que plus tard que d’autres personnes vont les rejoindre dans cette aventure. En premier, il y aura Ian Wright, un entrepreneur américain, qui en 2004 sera celui qui convaincra Elon Musk lors d’une levée de fonds d’investir dans Tesla. C’est à ce moment-là que les activités de l’entreprise vont prendre encore plus d’ampleur !

Elon Musk va devenir le président du conseil d’administration de Tesla et aura de plus en plus de responsabilités. Au même moment, JB Straubel va également intégrer l’entreprise en tant que directeur technique. Il va conseiller les ingénieurs et participer à la conception des batteries ainsi qu’à d’autres concepts liés à la production des célèbres voitures électriques Tesla.

Le rôle de JB Straubel chez Tesla

rôle straubel tesla

JB Straubel va ensuite monter en grade et faire valoir son travail au point d’être l’un de ceux qui s’impliquent le plus dans le développement de l’entreprise Tesla. Après en être devenu le directeur technique, il sera élu co-fondateur en 2009 en même temps que Ian Wright et Elon Musk.

Il y a désormais 5 personnes différentes à la tête de Tesla ! Le statut de chacun n’est pas le même, en ce qui concerne Straubel, il s’investira surtout dans la recherche et le développement des prototypes et des pièces détachées tout en conseillant les autres ingénieurs.

Il va notamment participer à l’élaboration de la GigaFactory, une usine dirigée par Tesla produisant des batteries électriques et de lithium ainsi que d’autres composants automobiles. Tout ce qui y est fabriqué est destiné uniquement aux véhicules hybrides et électriques.

Son rôle au sein de Tesla va aller bien plus loin puisqu’il va aussi constituer les équipes chargées des nouveaux prototypes, évaluer les nouvelles technologies, s’occuper de la propriété intellectuelle des nouveaux concepts de Tesla ou encore gérer les tests effectués sur place.

En 2019, JB Straubel va commencer à s’éloigner de Tesla et prendra le rôle de consultant. En tant qu’expert technique et ingénieur de haut niveau, il va donc aider d’autres entreprises et entrepreneurs à se développer.

 

RedWoodMaterials, le dernier projet de JB Straubel

Alors que ses responsabilités diminuent au sein de Tesla, son entreprise créée en 2017 se développe de plus en plus. Sa spécialité est le recyclage des batteries lithium-ionqui sont plus performantes, mais aussi plus polluantes !

La vision RedWoodMaterials

redwood materials straubel

Réduire l’impact environnemental des batteries en améliorant la manière dont elles sont recyclées, telle est la mission de RedWoodMaterials (R&M). La finalité ultime est de pouvoir proposer un cycle de vie complet de ces batteries pour qu’elles soient moins coûteuses et moins polluantes à l’avenir.

Il n’y a pas que des batteries qui sont récupérées par R&M, des composants électroniques le sont aussi. Ensuite, tout est recyclé et raffiné pour qu’un maximum d’éléments puisse être réutilisé. Il s’agit de l’anode, de la cathode et de bien d’autres métaux qui auront une seconde vie une fois utilisés pour la fabrication de nouvelles pièces détachées.

Au total environ 95% des éléments clés des batteries et des composants collectés sont récupérés. D’ici 2025, R&M estime pouvoir produire plus d’un million de véhicules électriques par an à l’aide de tout ce qui est recyclé dans leur usine !

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.